2 univers, 3 mentalités

Par défaut

photo blog pictom
Dans ce billet, je vais vous raconter une petite parcelle de ma vie privée. En prenant soin de ne mentionner aucun nom ni lieu à des fins de respect.
Ce n’est pas mon genre d’étaler ma vie privée, mais après avoir vécu cette aventure
(puisque j’ai vécu des montagnes russes d’émotions) je sens que je dois vous le partager.
J’ai pris la décision de faire un suivi sage femme pour cette grossesse-ci. Pour plusieurs
raisons, oui parce que je suis accompagnante à la naissance, mais aussi parce que leur suivi est unique, à l’écoute de leurs patientes, respectueux et professionnel. J’ai vécu, à ma première grossesse, de l’inconnue, de la peur, de la violence physique, psychologique, de l’insécurité etc…à cette grossesse-ci, hors de question de vivre une deuxième fois cette
expérience plus que désagréable.
Toute ma grossesse, j’ai été suivi par des femmes attentionnées, amoureuses de leur métier, respectueuses et si calmes. Des femmes qui prenaient le temps d’écouter ce que j’avais à dire, qui riaient avec moi et qui pleuraient avec moi.
Peu à peu durant la grossesse, je construisais mon nid. Accoucher dans un milieu intime et rassurant, à mon domicile, avec des sages femmes. Je découvrais un univers tellement riche et incroyable! Même le petit monsieur qui venait chercher les prises de sang à la maison des naissances était sympathique!
Je n’ai pas eu de conversation avec la plante verte dans le salon d’attente mais je suis
certaine qu’elle aurait eu tellement de belles choses à dire!
Bref durant ces 9 mois, j’ai eu la chance de cultiver un rêve, accoucher selon mes désirs,
dans un milieu idéal pour mes besoins, entourée de femmes à l’écoute et respectueuses.
Me découvrir une puissance, m’autoriser à me donner confiance pour mettre un enfant au monde avec seule ressource: moi même. Me permettre d’imaginer à quel point mon
accouchement sera parfait…bref une grossesse ne prend pas 9 mois pour rien. Il y a encore quelques jours, je doutais de moi. Je me disais, si je ne réussis pas, si la douleur est trop forte je peux toujours être transférée à l’hôpital, ils prendront soin de moi, m’aideront à vivre
avec cette intensité et leur piqûre magique. J’ai toujours un second plant!
Après avoir vécue ce que je viens de vivre…je n’ai plus de second plan. Je n’ai que moi
même, mes sages femmes, ma doula, mon mari, ma piscine et mon hypnose. Et j’en suis
incroyablement reconnaissante.
Maintenant rendue à 41 semaines de grossesse, notre système médical exige un suivi de
grossesse pour s’assurer que tout se passe bien dans cette bedaine-la. Je connais
l’expérience, j’y ai passé par là aussi à ma premiere grossesse. J’étais confiante, calme, rien ne pouvait m’ébranler puisque je sentais au fond de moi que tout se passait bien, que bébé se portait bien et que mon corps fait parfaitement bien les choses.
Mais cette expérience m’a replongé dans un état d’angoisse et d’inquiétude que j’ai autrefois connu.
En mettant les pieds dans la mini pièce avec un petit lit et le moniteur pour écoute foetal juste à côté, j’ai senti la chaleur monter. Et non pas parce qu’il faisait chaud, au contraire, avec tout les trous dans les murs et le petit drap qui me couvrait j’avais toute les raisons du monde d’avoir froid. Après une écoute très partiel, seule avec mon conjoint et une infirmière absente, prise entre deux changements de quart de travail, les résultats sont mauvais, bébé semble mal réagir à mes contractions passagères, on demande à me voir par échographie.
En arrivant dans le bureau (appelons le Dr marabout) je ressens une rigidité et une
fermeture totale. J’ai ressenti une aversion pour mon suivi sage femme, une pression de
devoir accoucher maintenant, mon enfant ne réagissait pas bien au monitoring, ne répondait pas bien à l’échographie, refusait de collaborer. Intérieurement je crois qu’il ressentait ma grande réticence devant docteur Marabout un peu trop condescendant.
Pour en finir avec un diagnostic très négatif; ce bébé doit sortir dans les prochains jours!
Parole du Docteur! Vous devez absolument penser à ce que vous voulez faire, votre bébé
ne respecte que 4 critères sur 8. Je n’aime pas les résultats, ce n’est pas positif! il ne peut
pas rester plus longtemps. C’est risqué je ne peux pas vous dire que tout va bien, trop de
facteurs de risques…
Wooooo minute! Je me dois de faire un petit retour en arrière.
J’ai passé 9 mois dans la confiance et le respect. J’ai été suivi par des femmes qui me
couvraient de douceur, de louange sur les capacités de mon corps, de l’amour pur et simple.
J’ai bâti mon identité de mère, je me suis vu donner la vie de manière totalement naturel,
en ne jurant que sur ma puissance de femme. Elles ont pris le temps de connaître et écouter mon corps et mon esprit, à me cerner et fouiller dans chaque recoin pour assurer mon bien être. Et là, ça fait 20 minutes que j’ai mis les pieds dans le bureau de Dr Marabout, faut que ça bouge, bébé ne va pas bien, mon corps ne fait pas bien son travail, mon bébé est en train de mourir, il y a une bombe nucléaire qui est tombée dans la ville voisine et les astres du ciel sont tous tombés dans un trou noir!!
Écoute, ça ne va vraiment pas bien!
J’étais désemparée, passée d’un état calme à une panique totale, que se passe-t-il?
En 20 minutes, le travail que j’ai fais en 9 mois menaçait de tomber en poussière. De se
faire brûler par une furie que tout doit aller mal et vite! Je sentais que la louve en moi, qui construisait sa tanière, se faisait menacer par ce terrible feu de forêt qui approchait
dangereusement. La panique a montée, mes yeux sont devenus fous, mes oreilles se sont
dressées, ma respiration s’est accélérée. Je sens que mon bébé est menacé et mon instinct
primitif n’aime vraiment pas ca.
Respire maman, respire…ton bébé restera bien au chaud, personne n’y touchera autre que toi.
Puis j’ai eu la chance de connaître une deuxième personne. Un docteur que je n’avais
jamais vu, appelons le Dr Zen, j’ai même crue à un infirmier tellement il était calme et
réconfortant. (vivement le changement de quart de travail!) après un long monitoring de 30 minutes, des visites très fréquentes, des soins, m’avoir donné à boire pendant ce temps et des explications douces dans une ambiance ouverte, les tracés du monitoring montraient des signes très positifs! Et ben…bébé coopère, il s’est enfin réveillé! Et un beau coeur régulier et un utérus très réactif! Puis on passe a l’écho, ne suffit que de 15 minutes pour que le docteur Zen voit tout ce qu’il voulait voir. Un bébé qui se pratique a respirer, des mouvements souples, beaucoup de liquide amniotique, des éveils actifs, bref tout est beau!
Le Doc Zen ce veut très rassurant, j’ai une situation parfaite, je n’ai pas à m’inquiéter, il
semble même heureux de savoir que j’accouche en présence de sage femme! Je vois dans
ses yeux une douceur, un amour pour son métier, un calme et une confiance envers moi et mes capacités. J’avais envi de l’embrasser! Mon Sauveur!
Mais que se passe-t-il donc!! La louve en moi est pris de court! Prête à bondir et déchirer de ses canines tout ce qui se trouve sur son chemin, je vois un homme, tenant une hose
dans ses mains, couvrir le feu de forêt de son eau rafraîchissante écartant tout danger de
mon précieux petit nid! Que c’est bon et que c’est beau revoir à nouveau la cime des arbres se balancer sous le vent frais, plus aucune fumée qui obstrue mes poumons ou qui brûle mes yeux. Je peux retourner dans ma tanière construire mon lit et attendre que mon petit louveteau vienne à moi.
Aujourd’hui, j’ai découvert deux univers et 3 mentalités. Et dans l’une d’elle,  comprenait
les deux univers en même temps. Un milieu rigide médical avec un respect et une grande
douceur. Incroyable cette équilibre dans notre monde qui semble si anarchique. Merci
beaucoup Dr Zen…tu m’a redonné cette confiance que j’ai cru perdre. Tu a été dans le
fond de cette forêt, à l’endroit où le feu était le plus menaçant, tu a pris ma confiance l’a
couvert d’une couverture pour la protéger et est venu la déposer au pied de ma tanière,
sans y entrer, avant de terminer d’éteindre le reste de ce feu fou. Merci de faire ce travail et merci de donner cette confiance à toutes les autres femmes qui croiseront ton chemin.
Annie St-Jean Miss Doula

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s