Je vous souhaite le vide

Par défaut

Sapré 31 décembre!

Cette journée, vous me dites si je me trompe, est loin de passer dans l’ombre. Elle est souvent celle qu’on choisi pour se choisir.

On prend le temps de revisiter notre année, comme on feuillette un magasine. On arrête à certaines pages, on déchire des parties, on en encadre d’autres.

On regarde les images, on lit certains passages marquants. Et puis on le dépose dans le porte document de la salle de bain ou dans une boîte qui finira au comptoir communautaire. On en profite au max et on en fait profiter aux autres.

Et puis il y a les souhaits qui se tricotent doucement une mitaine dans notre pensée. Cette mitaine qui servira à les offrir. D’où viennent ces souhaits?

S’ils sont si importants au point de les offrir, c’est qu’ils ont ou auraient été de bons alliés à notre quotidien 2017.

Des souhaits, j’en ai pour vous.

J’en ai un.

Je vous souhaite le vide.

Dans un rythme de vie désarçonnant, le vide est un véritable allié. Nos pensées se bousculent dans notre cerveau à une vitesse épatante et malheureusement n’y restent pas non plus. Nos pensées se transforment en émotions et souvent en réactions.

Faire le vide de cette load d’infos est sincèrement apaisant et ce rituel se fait rare pour plusieurs. Prendre le temps d’arrêter, le temps d’un instant, et d’accueillir ce qui est, de ressentir ce qui flotte, ça fait un bien fou et c’est pas mal gratuit.

Le vide permet la reconstruction, si besoin est. Il crée cet espace prêt à se faire remplir. Il permet les dépôts, positifs ou négatifs et laisse même de la place pour travailler ces dépôts. Le vide est bon, il est même nécessaire et je vous le souhaite.

Le vide, le soir, c’est pratique! Ça permet au sommeil de vouloir cogner à notre porte. Celui-ci, qui a droit à son moment de gloire, est agité par le brouhaha et « vire de bord » s’il ne se sent pas le bienvenue. Le vide est invitant.

Le vide ne se fait pas tout seul. Il se prépare, on doit l’aménager dans nos vies comme on aménage un boudoir dans la maison. Vous n’avez pas de boudoir?

J’ajoute un souhait à mon billet; il vous faut un boudoir. Une place physique ou vous vous retrouvez. Pas besoin?

Alors je vous re souhaite le vide pour pouvoir réaliser que vous en avez besoin!

Nous devons trouver des trucs, des moyens, poser des actions concrètes afin de reprendre les guides de cette vie qui nous ai offert. Afin de prolonger le plaisir, le vide doit co exister.

Mon souhait à vous sera celui-ci.

Pour chaque moment de peine, de joie, de colère, de dégoût, de peur et de surprise, je vous souhaite le vide pour en apprécier complètement leurs bienfaits.

Bonne année!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s