Si j’avais eu le courage…

Par défaut

Ça s’en vient. Pis si j’avais eu le courage de te dire comment je me sens, tu saurais que je suis fière et heureuse, que tu quittes avec autant d’excitations.

Pas contente que tu partes mais fière et heureuse. Je te l’ai dis, une fois, sur le bord du divan du salon. Juste une fois. Tu t’en rappelles?

Si j’avais eu le courage, je t’aurais donné des câlins pas mal tous les jours. Pour rien, juste parce que je suis dont ben fière de toi.

Je t’aurais dis, par dessus ou en dessous de ces consignes claires, que je te les imposais parce que je t’aime, parce que t’offrir une éducation est un cadeau que je voulais te donner.

Avec ce courage qui m’a souvent manqué, j’aurais aimé te dire combien tu grandissais bien. Que chaque fois que tu revenais de l’école, de moins en moins tu ressemblais à ce petit garçon qui revenait de l’école en courant, sac à dos à moitié sur ton dos, le regard bien haut vers la maison. Avoir pu, je t’aurais dis que de te voir arriver lentement, les écouteurs aux oreilles et la tête basse me serrait parfois l’émotion. Je te voyais devenir grand pis j’en suis tellement si fière malgré la peine de te voir partir, en douce.

Avec ce courage qui m’a manqué souvent, j’aurais voulu te dire pas mal plus souvent que je t’aime et te dire combien je te trouvais beau et épanoui.

J’espère que malgré mon manque de courage, tu as lu entre mes lignes, tu as vu l’amour derrière les yeux parfois plissés de colère, tu as ressenti que pas mal tout ce que je faisais que tu n’aimais pas, c’est justement parce que je t’aime que je l’ai fait. Parce que si je ne t’aimais pas, t’aurais pas mal tout aimé ce que j’aurais fait mais qu’au final, t’aurais pas aimé la fin.

J’ai encore pas le courage de te le dire mais je remercie chaque jour la vie de t’avoir déposé sur ma route. Je suis choyée en tta que ce soit moi que ta mère aie choisi pour prendre la relève de ce rôle de « maman » qui fut, on le sait, loin d’être facile ces deux dernières années. Ta maman et moi, on fait une bonne équipe, malgré son absence. Et sa présence dans ton cœur fait de toi, un membre de l’équipe à part entière. Si j’avais le courage, je te dirais ce soir qu’on a réussi…

Je t’aime. Tellement. Saches que le courage que je n’ai pas eu si souvent, je te l’ai par contre offert en cadeau, à chaque fois qu’on était ensemble, toi et moi. J’en ai manqué mais toi, tu en as un load plein la tête, je te promets, je te l’ai donné.

Je t’aime grand garçon.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s